News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Depuis mardi 14 mai, le projet de loi d’orientation agricole (PLOA) est en discussion en séance publique à l’Assemblée nationale. En amont, la FNSEA a remis une liste de 54 amendements. Amendements que la FDSEA

La FNSEA se félicite d’avoir d’obtenu auprès du ministère de l’Agriculture le report de la date butoir des déclarations PAC 2024 au 24 mai inclus. En effet, la FNSEA, alertée par son réseau, a porté

Engagée dans une démarche d’amélioration continue du bien-être animal, la filière viande bovine souhaite réaliser un état des lieux des pratiques en matière d’écornage/ ébourgeonnage, de castration et des modalités de prise en charge de la

Deux arrêtés ministériels concernant l’influenza aviaire hautement pathogène ont été publiés au JORF (voir pièces jointes), tous deux avec une entrée en vigueur au 3 mai. Les deux arrêtés ministériels concernant l’influenza :  Le texte supprime les dérogations aux

Le Parlement européen a adopté les mesures de simplification proposées par la Commission européenne relatives à l’application de certaines dispositions de la PAC, qui avaient également reçu l’avis favorable du Conseil (règlement délégué modificatif pour

Le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé le 27 avril un dernier train de mesures qui doit refermer la séquence de la crise agricole lancée à l’automne et qui avait son paroxysme en janvier-février derniers.

Vendredi 26 avril, le Service départemental d’incendie et de secours de la Mayenne (Sdis 53), la FDSEA de la Mayenne et différents acteurs du secteur agricole ont signé une convention pour la prévention des incendies

Le 24 avril, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a officiellement lancé le programme Ambition Bio 2027 au cours d’un événement qui réunissait les principaux acteurs du secteur et a permis des

Le guichet fermera le 30 avril mais, il est encore temps de déposer son dossier de demande pour bénéficier de l’aide sur les frais vétérinaires dus à la maladie hémorragique épizootique (MHE). Quelque « 1

Le Parlement européen a donné son feu vert le 24 avril (par 425 voix contre 130 et 33 abstentions) aux propositions de simplification de la Pac (suppression de l’obligation de jachères, assouplissement des règles encadrant

agriculture biologique : adoption du programme Ambition bio 2027

Le 24 avril, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a officiellement lancé le programme Ambition Bio 2027 au cours d’un événement qui réunissait les principaux acteurs du secteur et a permis des échanges nourris et constructifs sur les perspectives de l’agriculture biologique à l’horizon 2027.

Le programme Ambition Bio 2027 a été construit dans un contexte économique inédit, le secteur faisant face à une crise après une période de croissance soutenue. Face à cette crise et en complément des moyens budgétaires mobilisés en matière de communication (8M€ en 2024) et de structuration de filières (18M€ pour le Fonds avenir bio), des aides conjoncturelles destinées à soutenir la trésorerie des exploitations ont été mises en place, à hauteur de 104 millions d’euros en 2023 et 90 millions en 2024.

Une feuille de route opérationnelle

Au-delà de la mise en cohérence et de la visibilité des différentes stratégies de politique publique impliquant le secteur bio, le programme Ambition Bio 2027 définit une feuille de route opérationnelle de 27 actions prioritaires déclinées en mesures concrètes qui s’articulent autour de 3 axes :

  • « stimuler la demande de produits biologique et renforcer la confiance des consommateurs » (axe 1)
  • « consolider et développer des filières biologiques résilientes et ancrées dans les territoires » (axe 2)
  • « accompagner les opérateurs face aux enjeux sociétaux et environnementaux d’aujourd’hui et de demain » (axe 3)

Ces axes se traduisent par des mesures concrètes qui seront appliquées dès 2024 et poursuivies jusqu’en 2027, telles que:

  • Le déploiement d’une campagne massive de communication et de promotion de la consommation de produits bios sur tout le territoire français ;
  • La réalisation de plusieurs études, notamment sur les aménités environnementales liées au mode de production biologique et sur la prospective économique de l’agriculture biologique à l’horizon 2040 ;
  • La mobilisation de plusieurs fonds d’aides publiques, telle que le fonds « Entrepreneurs du Vivant », en faveur de l’installation et de l’investissement en agriculture biologique ;
  • La mobilisation de la recherche pour renforcer les performances agronomiques et l’innovation dans les filières biologiques, à travers, par exemple, l’émergence d’un réseau mixte technique (RMT) dédié à l’agriculture biologique, ou le programme inter-Instituts Techniques Agricoles « Synergies Bio – non Bio » regroupant 13 instituts techniques.

Une gouvernance rénovée

Tirant les enseignements des précédents programmes Ambition Bio, cette feuille de route est le fruit d’un travail collectif réalisé entre les services de l’administration et les opérateurs de l’agriculture biologique. Au cours de l’année 2023 et 2024, le comité de pilotage constitué s’est réuni pour réaliser un bilan du précédent programme et élaborer les trois grands axes du prochain plan. Au cours de cette période, trois groupes de travail ont été constitués pour chacun de ces axes, chacun co-présidés par deux personnalités désignées et représentatives des différentes familles de l’agriculture biologique.

Cette nouvelle méthodologie de travail a permis d’aboutir à un large consensus sur les orientations d’avenir à donner pour l’agriculture biologique. Ce nouveau programme prévoit également une gouvernance nationale et territoriale rénovée et la mise en place d’indicateurs de pilotages qui permettront de suivre précisément et dans la durée l’ensemble des moyens et des actions mis en œuvre.

Télécharger le Programme Ambition Bio 2027

Télécharger la présentation du Programme Ambition Bio 2027