News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

De janvier à avril 2024, la collecte française a progressé légèrement de + 0.5 % / 2023. Cette tendance devrait se poursuivre avec des collectes hebdomadaires moyennes de + 0.5 % en mai et + 2.6 % en juin. Dans l’Ouest,

De nouvelles dispositions réglementaires relatives au programme d’éradication et aux mesures d’indemnisation dans le cadre de la lutte contre l’IBR de la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) viennent d’entrer en vigueur. Ces arrêtés visent à accélérer

A l’occasion d’une réunion nationale qui s’est tenue le 12 juillet, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a présenté la modification de calcul du ratio de référence sur les prairie permanente qu’il

Les organisations professionnelles agricoles de la Mayenne lancent la deuxième enquête. Agricultrices, agriculteurs votre avis nous intéresse ! Totalement en ligne, cette enquête est extrêmement rapide à remplir. Elle comporte une vingtaine de questions. Nous comptons

Le 28 juin s’est tenu dans la salle du stade de Bouchamps-lès-Craon une réunion bilan de régulation des corvidés sur le secteur de Craon. En décembre 2022, une dynamique collective avait été insufflée par la FDSEA

Ce lundi 15 juillet avait lieu une rencontre de travail entre la Communauté de communes des Coëvrons, la FDSEA 53 et les JA 53 dans le cadre de la préparation du nouveau PLUI du territoire

Jeudi 11 juillet s’est tenu le Conseil d’administration de la FRSEA Ouest lait avec la présence des départements de nos deux régions. Le point conjoncture a permis de faire un état des lieux des prix

Mercredi 10 juillet, en présence de plusieurs responsables et représentants syndicaux de la FDSEA 53 et des JA 53, la préfète de la Mayenne, Marie-Aimée Gaspari, a visité l’exploitation d’Etienne Dalibard, éleveur porcin à Montjean

Pas de surprise pour le second tour des législatives en Mayenne : les trois sortants sont réélus, haut la main. Malgré la qualification de trois représentants du Rassemblement national pour le second tour des élections

Le 19 septembre 2023, la Maladie Hémorragique Epizootique ou MHE, était détectée pour la première fois en France. Le ministère de l’Agriculture avait confirmé la détection de 3 cas de la maladie dans les Pyrénées-Atlantiques

Consultation du public sur le projet de révision de l’arrêté « plan d’eau » jusqu’au 19 juin

Les mobilisations de ces derniers mois nous ont permis d’obtenir l’engagement gouvernemental de modifier l’arrêté « plan d’eau » pour faciliter les retenues hydrauliques en bas de vallon, lorsque l’impact sur une zone humide est inférieur à un ha.

Une forte participation des agriculteurs à la consultation du public ouverte jusqu’au 19 juin 2024 est essentielle pour obtenir la signature du texte avant les élections législatives.
Pour participer, c’est simple. Il vous suffit de cliquer sur le lien suivant et de déposer votre commentaire, en indiquant dans « Titre », « Avis favorable ». La partie « Commentaires » est l’occasion, de développer, avec vos mots, l’intérêt de la modification.

Vous pouvez insister par exemple sur :

  • Une simplification attendue pour vous permettre de vous adapter au changement climatique, en s’engageant dans des projets de petites réserves, en bas de vallon,
  • La création de petites réserves en bas de vallon qui permet à la fois
    – de maintenir ou de développer une agriculture diversifiée, source de richesse pour l’économie locale et contribuant à notre souveraineté alimentaire,
    – de favoriser le renouvellement des générations, par la sécurisation de l’accès à l’eau au bénéfice d’exploitations de maraîchage, d’arboriculture, de grandes cultures, d’élevage ou de productions spécialisées
    – d’avoir des coûts des m3 stockés plus faibles
    – de préserver la biodiversité, avec un accès sécurisée à l’eau pour la faune (oiseaux, abeilles…) et la présence de plus de fraîcheur pour l’écosystème, y compris dans les sols irrigués,
    – de limiter les prélèvements dans les milieux en période estivale par le remplissage des retenues collinaires en période de fortes précipitations.
  • Un impact sur les zones humides marginal, la simplification concernant uniquement les projets dont la surface implantée en zone humide est de moins un ha.
    Nous comptons sur vous pour concrétiser les avancées que nous sommes allés chercher ensemble.