News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a annoncé une rallonge de 40 millions d’euros (M€) au fonds d’urgence de 50M€. «Le Premier ministre avait posé la base d’un fond à 50M€, qu’on va rehausser à

La Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de L’Ouest (FRSEAO) a élu cette semaine son nouveau président Pascal Nizan et son nouveau secrétaire général Samuel Gouel. L’ensemble des administrateurs se déclarent prêts à mener les

A deux reprises cette semaine, la FDSEA s’est officiellement rendue sur le Salon de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.  Une première fois lundi dans le cadre d’un déplacement de Mickaël GUILLOUX, Secrétaire général, avec le

Alors que le Salon International de l’Agriculture doit ouvrir ses portes demain matin, l’Elysée a fait preuve une nouvelle fois d’une déconnexion totale avec la situation et les attentes des agriculteurs. En invitant notamment les

Les actions menées en GMS 53 du vendredi 16 ont été (malheureusement) fructueuses avec beaucoup de produits alimentaires retirés des rayons de 4 magasins visités. Sans surprise, des produits Président avec origine UE ont notamment été

Encore en phase de transition vers un nouvel appel d’offres, Ocapiat informe les prestataires habilités à accompagner le dispositif « Défi Emploi », de nouvelles modalités d’attribution applicables dès 2024. A destination des entreprises de moins de

Après un premier tête à tête le 9 février dernier en préfecture de Laval, la FDSEA et JA ont à nouveau échangé avec Marie-Aimée Gaspari et ses services mercredi 14 février. Il s’agissait de poursuivre

Alors que la colère des agriculteurs gronde toujours dans toute la France, la Grande Distribution a été jusque-là préservée de nos actions agricoles. Or, nous faisons encore le triste constat dans les rayons des magasins

La dynamique d’opérations collectives de piégeage des corvidés, insufflée en 2020 par la FDSEA avec Polleniz, est à nouveau enclenchée cette année.Au tour des cantons de Sainte-Suzanne, Laval Ouest, Ernée et Chailland de rejoindre la

La FNPL, la FNB, la FNO et la FNEC ont lancé, en partenariat avec les interprofessions CNIEL, INTERBEV et ANICAP, une campagne de communication positive sur l’élevage de ruminants. Celle-ci est mise en oeuvre par

ESOD

Une longue attente pour rien.

Le nouvel arrêté, concernant les espèces susceptibles de causer des dégâts aux cultures, est paru le 3 août. Après plus d’un mois sans arrêté, il s’agit d’une reconduction à l’identique pour la Mayenne.

Le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a, après plus d’un mois d’attente, diffusé dans un arrêté du 3 août, la liste de neuf espèces d’animaux classées ESOD de groupe 2 (espèces indigènes). Ce groupe comprend : la belette, la fouine, la martre, le renard, le corbeau freux, la corneille noire, la pie bavarde, le geai des chênes et l’étourneau sansonnet. Il fixe les périodes et modalités de destruction et précise les territoires concernés dans chaque département, pour chaque espèce pour une période de trois ans.

 

Les ESOD en Mayenne

Cinq espèces sont déclarées ESOD sur le département, les principales informations sont les suivantes :

Le renard est chassable sur l’ensemble du département. Il peut toute l’année être piégé en tout lieu, déterré avec ou sans chien, être détruit à tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale et le 31 mars au plus tard et au-delà du 31 mars sur des terrains consacrés à l’élevage avicole.

La fouine est chassable sur l’ensemble du département. Elle ne peut être détruite que par piégeage, toute l’année, uniquement à moins de 250 mètres d’un bâtiment ou d’un élevage particulier ou professionnel.

Le corbeau freux et la corneille noire sont chassables sur l’ensemble du département. Ils peuvent être détruits à tir entre la date de clôture générale de la chasse et le 31 mars au plus tard. Le tir dans les nids de corbeaux freux ou de corneilles noires est interdit. La période de destruction à tir peut être prolongée jusqu’au 10 juin lorsque au moins l’un des intérêts mentionnés à l’article R. 427-6 du code de l’Environnement (dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques, pour assurer la protection de la flore et de la faune, pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles) est menacé. Une seconde prolongation jusqu’au 31 juillet est possible pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, mais uniquement sur autorisation individuelle délivrée par le préfet et dès lors qu’il n’existe aucune autre solution satisfaisante.

Le corbeau freux et la corneille noire peuvent également être piégés toute l’année et en tout lieu. Dans les cages à corvidés, l’utilisation d’appâts carnés est interdite sauf en quantité mesurée et uniquement pour la nourriture des appelants.

La pie est chassable sur un nombre de communes limitées (lire la carte). Elle peut être détruite à tir que sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale de la chasse et le 31 mars au plus tard. La période de destruction à tir peut être prolongée jusqu’au 10 juin lorsque au moins l’un des intérêts mentionnés à l’article R. 427-6 du code de l’environnement (dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques, pour assurer la protection de la flore et de la faune, pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles) est menacé.

Le tir s’effectue à poste fixe matérialisé de main d’homme, sans être accompagné de chien, dans les cultures maraîchères, les vergers, dans les enclos de pré-lâcher de petit gibier chassable ou à proximité immédiate de ceux-ci et sur les territoires des unités de gestion cynégétiques désignés dans le schéma départemental de gestion cynégétique où sont conduites des actions visant à la conservation et à la restauration des populations de petit gibier chassable qui font l’objet de prédations par les pies bavardes nécessitant leur régulation. Le tir dans les nids est interdit.

La pie bavarde peut également être piégée toute l’année dans les communes listées.