News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a annoncé une rallonge de 40 millions d’euros (M€) au fonds d’urgence de 50M€. «Le Premier ministre avait posé la base d’un fond à 50M€, qu’on va rehausser à

La Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de L’Ouest (FRSEAO) a élu cette semaine son nouveau président Pascal Nizan et son nouveau secrétaire général Samuel Gouel. L’ensemble des administrateurs se déclarent prêts à mener les

A deux reprises cette semaine, la FDSEA s’est officiellement rendue sur le Salon de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.  Une première fois lundi dans le cadre d’un déplacement de Mickaël GUILLOUX, Secrétaire général, avec le

Alors que le Salon International de l’Agriculture doit ouvrir ses portes demain matin, l’Elysée a fait preuve une nouvelle fois d’une déconnexion totale avec la situation et les attentes des agriculteurs. En invitant notamment les

Les actions menées en GMS 53 du vendredi 16 ont été (malheureusement) fructueuses avec beaucoup de produits alimentaires retirés des rayons de 4 magasins visités. Sans surprise, des produits Président avec origine UE ont notamment été

Encore en phase de transition vers un nouvel appel d’offres, Ocapiat informe les prestataires habilités à accompagner le dispositif « Défi Emploi », de nouvelles modalités d’attribution applicables dès 2024. A destination des entreprises de moins de

Après un premier tête à tête le 9 février dernier en préfecture de Laval, la FDSEA et JA ont à nouveau échangé avec Marie-Aimée Gaspari et ses services mercredi 14 février. Il s’agissait de poursuivre

Alors que la colère des agriculteurs gronde toujours dans toute la France, la Grande Distribution a été jusque-là préservée de nos actions agricoles. Or, nous faisons encore le triste constat dans les rayons des magasins

La dynamique d’opérations collectives de piégeage des corvidés, insufflée en 2020 par la FDSEA avec Polleniz, est à nouveau enclenchée cette année.Au tour des cantons de Sainte-Suzanne, Laval Ouest, Ernée et Chailland de rejoindre la

La FNPL, la FNB, la FNO et la FNEC ont lancé, en partenariat avec les interprofessions CNIEL, INTERBEV et ANICAP, une campagne de communication positive sur l’élevage de ruminants. Celle-ci est mise en oeuvre par

MHE : 25 communes de la Mayenne en zone de surveillance

Avec les trois derniers foyers de MHE recensés en Vendée, une vingtaine de communes du Sud-Mayenne sont entrées en zone de surveillance le 16 novembre. Prudence et vigilance sont donc de mises.

« Trois foyers de la maladie hémorragique épizootique (MHE) ont été découverts en Vendée. Le dernier cas place vingt-cinq communes de la Mayenne en zone de surveillance », explique Agnès Hursault, directrice adjointe à la DDCSPP 53. Pour enrayer l’extension de cette maladie qui touche essentiellement les cervidés et les bovins, deux zones sont mises en place : une zone de surveillance de 150 km de rayon autour des foyers et une zone indemne. Jusqu’à la semaine dernière, la Mayenne était en zone indemne.

Ce n’est plus le cas depuis le 16 novembre, au moins pour 25 communes (lire la liste ci-dessous). « Les contraintes qui s’appliquent dans les zones de surveillance sont liées aux mouvements. Les animaux ne peuvent en sortir que si une désinsectisation est réalisée au moins 14 jours avant le déplace- ment, suivie d’un test 24h à 48h avant le transport », détaille la directrice adjointe de la DDCSPP.

Des mesures sanitaires nécessaires pour limiter la, propagation de la MHE, car « il faut être sûr que l’animal n’est pas porteur de la maladie avant d’être transporté ». C’est en effet la seule façon d’enrayer la propagation de cette maladie transmise par des moucherons, les culicoïdes. « On estime qu’un périmètre de 150 km autour d’un foyer couvre largement la zone de vol de ces moucherons », indique Agnès Hursault. La vigilance et la prudence sont donc de mises.

« Si les éleveurs ont le moindre doute sur des symptômes comme une boiterie, un nez qui coule, une chute de la lactation… qu’ils n’hésitent pas à appeler leur vétérinaire », rappelle Agnès Hursault.

Liste des communes concernées par la zone de surveillance en Mayenne
Saint-Michel-de-la-Roë, Prée-d’Anjou, Craon, Saint-Martin-du-Limet, Pommérieux, Niafles, La Selle-Craonnaise, Saint-Saturnin-du-Limet, Saint-Aignan-sur-Roë, Congrier, Senonnes, Coudray, Chemazé, La Rouaudière, Saint-Quentin-les-Anges, Mée, Chérancé,  Renazé,  Bouchamps-les-Craon, La Boissière, Saint-Erblon, Menil, Daon, Bierné-les- Villages et Château-Gontier-sur-Mayenne.
Liste établie par le ministère de l’Agriculture en date du 16 novembre 2023.