News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

De janvier à avril 2024, la collecte française a progressé légèrement de + 0.5 % / 2023. Cette tendance devrait se poursuivre avec des collectes hebdomadaires moyennes de + 0.5 % en mai et + 2.6 % en juin. Dans l’Ouest,

De nouvelles dispositions réglementaires relatives au programme d’éradication et aux mesures d’indemnisation dans le cadre de la lutte contre l’IBR de la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) viennent d’entrer en vigueur. Ces arrêtés visent à accélérer

A l’occasion d’une réunion nationale qui s’est tenue le 12 juillet, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a présenté la modification de calcul du ratio de référence sur les prairie permanente qu’il

Les organisations professionnelles agricoles de la Mayenne lancent la deuxième enquête. Agricultrices, agriculteurs votre avis nous intéresse ! Totalement en ligne, cette enquête est extrêmement rapide à remplir. Elle comporte une vingtaine de questions. Nous comptons

Le 28 juin s’est tenu dans la salle du stade de Bouchamps-lès-Craon une réunion bilan de régulation des corvidés sur le secteur de Craon. En décembre 2022, une dynamique collective avait été insufflée par la FDSEA

Ce lundi 15 juillet avait lieu une rencontre de travail entre la Communauté de communes des Coëvrons, la FDSEA 53 et les JA 53 dans le cadre de la préparation du nouveau PLUI du territoire

Jeudi 11 juillet s’est tenu le Conseil d’administration de la FRSEA Ouest lait avec la présence des départements de nos deux régions. Le point conjoncture a permis de faire un état des lieux des prix

Mercredi 10 juillet, en présence de plusieurs responsables et représentants syndicaux de la FDSEA 53 et des JA 53, la préfète de la Mayenne, Marie-Aimée Gaspari, a visité l’exploitation d’Etienne Dalibard, éleveur porcin à Montjean

Pas de surprise pour le second tour des législatives en Mayenne : les trois sortants sont réélus, haut la main. Malgré la qualification de trois représentants du Rassemblement national pour le second tour des élections

Le 19 septembre 2023, la Maladie Hémorragique Epizootique ou MHE, était détectée pour la première fois en France. Le ministère de l’Agriculture avait confirmé la détection de 3 cas de la maladie dans les Pyrénées-Atlantiques

MHE : réouverture du commerce avec le Portugal 

Le 19 septembre 2023, la Maladie Hémorragique Epizootique ou MHE, était détectée pour la première fois en France. Le ministère de l’Agriculture avait confirmé la détection de 3 cas de la maladie dans les Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. 

Dès lors, selon la Loi de Santé Animal européenne, tous les échanges entre pays membres de l’Union Européennes ont été suspendus. Les mouvements d’animaux depuis la zone réglementée en France vers l’Espagne étaient redevenus possibles à partir du 10 octobre, avec pour seule condition que les animaux ne présentent pas de signes cliniques à la MHE lors du chargement. Le Ministère annonçait la reprise des échanges avec l’Italie le 12 octobre 2023 ainsi qu’avec la Grèce début décembre 2023 sous conditions de PCR après désinsectisation. 

Dispositions applicables dans le cadre de la réouverture des mouvements avec le Portugal 

Aujourd’hui, nous avons obtenu la réouverture des flux commerciaux avec le Portugal des animaux provenant de la zone réglementée MHE. Le ministère a indiqué que les échanges entre la France et le Portugal peuvent être repris dès à présent en respectant les conditions suivantes : 

envoi d’animaux (bovins, ovins, caprins) entre les zones régulées MHE : les animaux ne doivent pas présenter de signes cliniques 24 heures avant le départ et les moyens de transport doivent être désinsectisés ; 

envoi d’animaux (bovins, ovins, caprins) de la zone régulée vers une zone indemne MHE : les animaux ne doivent pas présenter de signes cliniques 24 heures avant l’expédition et doivent être désinsectisés pendant une période d’au moins 14 jours avant la réalisation d’un test PCR dont le résultat est négatif et doivent être maintenus sous l’effet de la désinsectisation jusqu’au lieu de destination. 

Les attestations de désinsectisation ainsi que les tests PCR réalisés devront être joints aux certificats accompagnant les animaux. 

La FNB se félicite de cette avancée bien qu’elle ne soit pas suffisante et devrait être étendue à tous les autres Etats Membres avec lesquelles le commerce n’est toujours pas rétabli (exemple : Allemagne, Belgique, Pays-Bas, etc…). 

Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l’avancée des négociations et des dispositions applicables.