News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

De janvier à avril 2024, la collecte française a progressé légèrement de + 0.5 % / 2023. Cette tendance devrait se poursuivre avec des collectes hebdomadaires moyennes de + 0.5 % en mai et + 2.6 % en juin. Dans l’Ouest,

De nouvelles dispositions réglementaires relatives au programme d’éradication et aux mesures d’indemnisation dans le cadre de la lutte contre l’IBR de la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) viennent d’entrer en vigueur. Ces arrêtés visent à accélérer

A l’occasion d’une réunion nationale qui s’est tenue le 12 juillet, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a présenté la modification de calcul du ratio de référence sur les prairie permanente qu’il

Les organisations professionnelles agricoles de la Mayenne lancent la deuxième enquête. Agricultrices, agriculteurs votre avis nous intéresse ! Totalement en ligne, cette enquête est extrêmement rapide à remplir. Elle comporte une vingtaine de questions. Nous comptons

Le 28 juin s’est tenu dans la salle du stade de Bouchamps-lès-Craon une réunion bilan de régulation des corvidés sur le secteur de Craon. En décembre 2022, une dynamique collective avait été insufflée par la FDSEA

Ce lundi 15 juillet avait lieu une rencontre de travail entre la Communauté de communes des Coëvrons, la FDSEA 53 et les JA 53 dans le cadre de la préparation du nouveau PLUI du territoire

Jeudi 11 juillet s’est tenu le Conseil d’administration de la FRSEA Ouest lait avec la présence des départements de nos deux régions. Le point conjoncture a permis de faire un état des lieux des prix

Mercredi 10 juillet, en présence de plusieurs responsables et représentants syndicaux de la FDSEA 53 et des JA 53, la préfète de la Mayenne, Marie-Aimée Gaspari, a visité l’exploitation d’Etienne Dalibard, éleveur porcin à Montjean

Pas de surprise pour le second tour des législatives en Mayenne : les trois sortants sont réélus, haut la main. Malgré la qualification de trois représentants du Rassemblement national pour le second tour des élections

Le 19 septembre 2023, la Maladie Hémorragique Epizootique ou MHE, était détectée pour la première fois en France. Le ministère de l’Agriculture avait confirmé la détection de 3 cas de la maladie dans les Pyrénées-Atlantiques

Pays de Craon, une mission d’expertise annoncée mercredi.

Les fortes intempéries de ce début de semaine ont généré des inondations importantes, en particulier sur le Pays de Craon. Sans attendre, la FDSEA53 à demandé à la Préfecture de mandater une mission d’expertise dans le cadre d’une procédure « Calamités agricoles » sur ce secteur. Elle doit avoir lieu mercredi. Certains maires ont également fait la demande de reconnaissance de leur commune en « Catastrophe naturelle », pour coulées de boue et inondations. Des premières réponses positives arrivent.

Ce vendredi, la visite du Ministre de la Transition écologique sur la ville de Craon à permis d’organiser une rencontre entre le ministre, la préfecture et les représentants FDSEA53 et JA53.

Les messages passés par les responsables FDSEA53 / JA53 ont été les suivants :

– des dégâts importants sur des parcelles agricoles, ainsi que sur du fourrage (bottes emmenées par les eaux) et du matériel d’abreuvage. Une dizaine d’agneaux et une génisse noyées/emportées… ;

– les catastrophes météorologiques subies ces dernières années doivent servir d’exemples à tous ;

– nous demandons à l’administration (Police de l’eau, OFB, …) de revoir leur logiciel afin de pouvoir intervenir plus librement et rapidement sur les ruisseaux classés et les fossés. Le retour au bon sens est sollicité ! ;

– il faut cesser le militantisme que l’on retrouve parfois au sein des administrations. Nous n’hésiterons pas à aller au contentieux si nous estimons que des fonctionnaires font du zèle dans leur interprétation des textes ;

– dès lors que les moissons seront terminées, il sera important de permettre des interventions avec pelleteuses dans les champs et les cours d’eau pour sécuriser les évacuations d’eau ;

– il est alors important que l’administration revoie la définition « d’embacles ». Pour nous les limons entassés, ce sont aussi des embacles ;

– concernant le vote de la loi de restauration de la nature à l’UE, nous serons particulièrement vigilants sur la surtransposition qui pourrait être faite en France. Nous nous y opposerons formellement !

Les réponses du Ministre :

– avec ce qui s’est passé depuis le début d’année, les modifications de règles doivent aboutir. Nous devons le faire avec vous. C’est la plus grande hypocrisie que de faire croire que faire reculer l’agriculture c’est faire avancer l’écologie ! ;

– je suis donc d’accord avec vous. L’écologie se retourne aujourd’hui contre l’écologie. Il ne faut plus être dogmatique sur les sujets environnementaux ;

– simplement, le changement de logiciel est long et ne se fait pas aussi vite qu’on le souhaiterait au sein des administrations. Cela fait des années que l’on demande aux fonctionnaires d’être pointilleux sur l’application des textes, c’est leur métier… Leur demander de l’être moins va prendre du temps ;

– pour l’entretien des fossés et des cours d’eau, notamment dans le secteur de Craon, je demande à ce que les agriculteurs reçoivent un courrier pour faciliter les enlèvements de terres et d’embacles.

– j’ai un récent regret, c’est le vote des IED au Parlement européen. Il faut qu’on arrive à faire comprendre que l’agriculture n’est pas l’industrie. Car en attendant, c’est vous qui êtes en première ligne…