News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

A la demande de la FNSEA, la date limite de dépôt de dossier pour demander l’aide de crise pour les producteurs en agriculture biologique est reportée au vendredi 3 mai 2024 (contre le vendredi 19

Mardi 9 avril, réunis en conseil d’administration à la Maison du lait, les administrateurs de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL) ont élu le bureau pour la mandature 2024-2027. Le conseil d’administration de

Le 1er février 2024, le Premier ministre a annoncé des mesures de simplification en réponse aux inquiétudes du monde agricole. Ces annonces prévoient notamment la suppression du conseil stratégique phytosanitaire dans sa forme actuelle et l’engagement

Le 28 janvier 2022, comparaissaient au tribunal du Mans (72) neuf activistes animalistes pour des faits d’intrusions, vols d’animaux, dégradations, menaces et insultes, perpétrés entre 2020 et 2021. Les méfaits avaient été recensés dans plusieurs exploitations d’élevage du

Repoussé à plusieurs reprises, le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été présenté et adopté en conseil des ministres le 3 avril. Il va être

Les données de MétéoFrance permettent de reconnaître un cas de force majeure pour l’ensemble du département de la Mayenne suites aux fortes pluies de l’hiver 2023-2024. Du fait de l’humidité des sols, l’implantation des cultures

En 2024, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse donne la possibilité aux jeunes d’accroître leurs connaissances des métiers et secteurs d’activités grâce à un stage d’observation. Pour atteindre cet objectif et permettre

Comme chaque année, la commission des agricultrices de la FDSEA de la Mayenne organise une journée conviviale. Cette année, la journée aura lieu dans le saumurois le mardi 4 juin. Un départ est prévu à 8H15

Afin de mettre en avant l’agriculture et l’alimentation, la Chambre d’agriculture, la FDSEA de la Mayenne et le Conseil départemental ont travaillé conjointement dans la réalisation de panneaux thématiques (alimentation, biodiversité, gestion de l’eau, emploi,

Depuis le 01 janvier 2023, une réforme de l’assurance récolte est en cours et le dispositif des calamités agricole a été remplacé par l’Indemnité de Solidarité Nationale (ISN). A compter de cette année, la désignation

 Quand France Télévisions tombe dans la radicalité et ce, avec la bénédiction de l’état ! Un scandale !

 « Bleu blanc bouge », c’est le nom d’une nouvelle émission désormais diffusée sur France 2 et France 5, le soir à heure de grande écoute. Issu d’un partenariat entre France 2030 (Ministère de l’Economie) et France Télévisions, ce programme dit offrir « un grand panorama national des entreprises innovantes françaises ». 

Mais hier soir, en regardant leur télévision, les éleveurs de lait français ont vu rouge ! Dès les premières secondes de l’émission, la journaliste annonce la couleur : « Et si nous pouvions produire du lait de vache sans vache ? ». On comprend vite où celle-ci veut amener les téléspectateurs en évoquant cette entreprise lyonnaise qui produit « du lait de vache avec de la protéine alimentaire ». 

A grands renforts d’affirmations rapides et de raccourcis sur les bienfaits de ces levures qui réduiraient « de 99% la consommation d’eau et 90% l’empreinte carbone des bovins », la « journaliste » se garde bien d’équilibrer ses propos et de rappeler les forces de notre élevage bovin français (entretien des paysages, préservation de la biodiversité, stockage du carbone par les prairies, emplois, etc.). Ce n’est vraisemblablement pas la ligne éditoriale de l’émission ! 

Pour finir par vanter les mérites de ces protéines de lait artificiel qui seraient une « alternative durable à l’élevage intensif et à la souffrance animale ». 

Une honte !!! 

1 minute… Cela n’a duré qu’1 minute. Mais cela en a dit suffisamment long sur l’orientation souhaitée par le Ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, qui récidive une nouvelle fois des propos à l’encontre de notre élevage français. 

Mr Le Maire, soufflez tant et plus sur les braises de la radicalité. Allez-y… 

Mais, soyez sûr, l’élevage français ne se laissera pas enterrer ! Les éleveurs sont en colère ! Des coups de gueule à réitérer très prochainement…