News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Un cas de FPA a été confirmé samedi 15 juin sur un sanglier en Allemagne dans le Land de Hesse (au Sud-ouest de Francfort), sur la rive Est du Rhin. Ce cas est situé à 100

Lors des mobilisations agricoles de début d’année, une des revendications était l’arrêt des surtranspositions franco-françaises. Parmi elles, on trouvait les seuils d’évaluation environnementale, plus bas en France que dans la norme européenne et donc dans

MISE À JOUR : La date limite de désignation d’un interlocuteur agréé du 15/05 a été repoussée au 25 juin, pour tenir compte du décalage de la télédéclaration des aides PAC.. Depuis le 01 janvier

Le Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a annoncé le 28 février dernier, à l’occasion du Salon International de l’Agriculture (SIA), un nouveau dispositif d’aide à l’agriculture biologique à hauteur de 90 millions

Les mobilisations de ces derniers mois nous ont permis d’obtenir l’engagement gouvernemental de modifier l’arrêté « plan d’eau » pour faciliter les retenues hydrauliques en bas de vallon, lorsque l’impact sur une zone humide est

À la fin du mois de janvier dernier, le Gouvernement s’est engagé à simplifier la vie des agriculteurs en allégeant les charges administratives et financières pesant sur eux. S’agissant du gazole non routier, il s’est

Dans le droit fil de la convention  » Prévention et protection des espaces agricoles » contre les incendies signée le 26 avril dernier par les acteurs agricoles (FDSEA, JA, Chambre d’agriculture, Cuma et EDT), les réseaux se sont

A l’issue du résultat du scrutin des élections européennes, le Président de la République a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale. Cette annonce inattendue ouvre une période de grande incertitude pour les Français, et tout

Ce sont plusieurs rencontres au Sommet qu’ont menées ce vendredi 7 juin la FDSEA53, accompagnée des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne. A St-Denis-D’Anjou, les deux syndicats ont échangé tour à tour avec le Ministre de

Le mardi 4 juin a eu lieu la journée annuelle des agricultrices. C’est 30 agricultrices de tout le département qui se sont retrouvées pour partager une journée ensemble.  Le bus a pris la direction de

Vote du PLOA par l’Assemblée national

L’Assemblée nationale a adopté ce 28 mai en première lecture le PLOA (projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture), qui sera désormais examiné en commission par le Sénat à partir du 12 juin. 

Dans les grandes lignes : 

  • Adoption de l’agriculture et la souveraineté agricole comme d’intérêt général majeur (article 1er) : « La protection, la valorisation et le développement de l’agriculture et de la pêche sont d’intérêt général majeur en tant qu’ils garantissent la souveraineté agricole et alimentaire de la Nation, qui contribue à la défense de ses intérêts fondamentaux ». C’est-à-dire à maintenir et à développer ses capacités à produire, à transformer et à distribuer les produits agricoles et alimentaires nécessaires à l’accès de l’ensemble de la population à une alimentation suffisante, saine, sûre, diversifiée, nutritive, accessible à tous, tout au long de l’année, et issue d’aliments produits de manière durable.
  • Adoption du diplôme BAC+3 (article 5) : création d’un diplôme national de premier cycle (Bac+3) en sciences et techniques de l’agronomie, apportant des compétences notamment en matière de management, d’entrepreneuriat agricole ou de conduite des productions et des transitions de l’agriculture ou de la forêt dans un contexte de changement climatique, de génie de la robotique et du numérique agricoles, de génie de la bioéconomie, de la décarbonation et de l’énergétique agricoles ou de génie de l’eau en agriculture.
  • Adoption du diagnostic de viabilité de pré et post-installation (article 9) : création, au plus tard en 2026, d’un diagnostic modulaire destiné à renforcer la viabilité économique, environnementale et sociale des projets d’installation et de cession d’exploitations agricoles. Déployé par France Services Agriculture, il sera destiné à fournir des informations utiles aux exploitants agricoles pour les orienter et les accompagner lors des différentes étapes de la vie de l’exploitation. Il est notamment composé d’un module de « stress-test climatique », d’un module d’analyse économique de l’exploitation à transmettre ou du projet d’installation et d’un module consacré à l’aspect social du projet, afin de prendre en compte les conditions de travail sur l’exploitation, notamment en matière de santé, de sécurité ainsi que de gestion du travail et des ressources humaines. 
  • Adoption de la création de France Services Agriculture et son guichet unique à l’installation (article 10) : au sein de chaque Chambre d’agriculture. La gouvernance et la mise en œuvre associent l’Etat et les Régions. Le réseau FSA proposera un accueil et une orientation à toute personne qui exerce une activité agricole ainsi qu’un accompagnement personnalisé, coordonné et pluraliste aux personnes qui souhaitent s’engager dans une activité agricole ou qui projettent de cesser leur activité et de transmettre leur exploitation.
  • Adoption du droit à l’essai (article 10 bis) : création d’un test d’association à l’essai, défini comme une période au cours de laquelle une ou plusieurs personnes physiques majeures expérimentent un projet d’agriculture en commun avec un statut d’associé à l’essai, encadré par une convention écrite sous l’égide de France Services Agriculture, réalisé sur une période d’un an, renouvelable une fois, avec l’accord de l’autorité administrative.
  • Adoption des échelles de peines réduites (article 13) : révision de l’échelle des peines en cas d’atteinte à l’environnement et réserve la qualification de délit aux atteintes commises de manière intentionnelle. Il présume que toute intentionnalité est exclue lorsque l’atteinte est commise dans le cadre de l’exécution d’une obligation légale ou réglementaire. L’autorité administrative compétente peut, sans avoir procédé préalablement à une mise en demeure, obliger la personne physique ou le dirigeant de la personne morale responsable de l’atteinte à suivre un stage de sensibilisation aux enjeux de l’environnement, notamment à la reconnaissance et à la protection des espèces et des habitats.
  • Adoption du régime juridique de la haie (article 14) :  institue notamment la déclaration unique préalable à tout projet de destruction, lequel peut être subordonné à l’obtention d’une autorisation unique qui tient lieu des déclarations, des absences d’opposition, des dérogations et des autorisations. Dans un délai qui sera fixé par décret en Conseil d’État, l’autorité administrative pourra s’opposer à la décision projetée.
  • Refus du GFAI (groupe foncier agricole d’investissement) : non à la création du Groupement foncier agricole d’investissement, outil de portage foncier faisant appel à des investisseurs publics et privés, les oppositions invoquant un risque de financiarisation importante.