News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

A la demande de la FNSEA, la date limite de dépôt de dossier pour demander l’aide de crise pour les producteurs en agriculture biologique est reportée au vendredi 3 mai 2024 (contre le vendredi 19

Mardi 9 avril, réunis en conseil d’administration à la Maison du lait, les administrateurs de la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL) ont élu le bureau pour la mandature 2024-2027. Le conseil d’administration de

Le 1er février 2024, le Premier ministre a annoncé des mesures de simplification en réponse aux inquiétudes du monde agricole. Ces annonces prévoient notamment la suppression du conseil stratégique phytosanitaire dans sa forme actuelle et l’engagement

Le 28 janvier 2022, comparaissaient au tribunal du Mans (72) neuf activistes animalistes pour des faits d’intrusions, vols d’animaux, dégradations, menaces et insultes, perpétrés entre 2020 et 2021. Les méfaits avaient été recensés dans plusieurs exploitations d’élevage du

Repoussé à plusieurs reprises, le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture a été présenté et adopté en conseil des ministres le 3 avril. Il va être

Les données de MétéoFrance permettent de reconnaître un cas de force majeure pour l’ensemble du département de la Mayenne suites aux fortes pluies de l’hiver 2023-2024. Du fait de l’humidité des sols, l’implantation des cultures

En 2024, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse donne la possibilité aux jeunes d’accroître leurs connaissances des métiers et secteurs d’activités grâce à un stage d’observation. Pour atteindre cet objectif et permettre

Comme chaque année, la commission des agricultrices de la FDSEA de la Mayenne organise une journée conviviale. Cette année, la journée aura lieu dans le saumurois le mardi 4 juin. Un départ est prévu à 8H15

Afin de mettre en avant l’agriculture et l’alimentation, la Chambre d’agriculture, la FDSEA de la Mayenne et le Conseil départemental ont travaillé conjointement dans la réalisation de panneaux thématiques (alimentation, biodiversité, gestion de l’eau, emploi,

Depuis le 01 janvier 2023, une réforme de l’assurance récolte est en cours et le dispositif des calamités agricole a été remplacé par l’Indemnité de Solidarité Nationale (ISN). A compter de cette année, la désignation

La préfète sur le terrain pour prendre le pouls agricole

Lundi 11 mars, la préfète de la Mayenne, Marie-Aimée Gaspari, était en visite au Gaec de La Coupellière (Argentré) chez Laurent Huaumé, président de la FDSEA 53 pour le canton d’Argentré. Elle a assisté au conseil d’administration du syndicat et a fait le point avec les membres du bureau sur l’avancement des mesures de simplification administrative.

Auparavant agriculteur à Bonchamp-lès-Laval, Laurent Huaumé est arrivé à Argentré en 2013. Lundi 11 mars, il a présenté son exploitation à la préfète de la Mayenne, Marie-Aimée Gaspari. Le Gaec de La Coupellière est cogéré à trois et en famille avec Laurent et Patricia Huaumé, ainsi que leur fils Maxence (depuis 2020). L’exploitation laitière compte un salarié et un apprenti. « La ferme s’étend sur une surface de 230 ha. En cultures céréalières, nous disposons de 80 ha de blé, 80 ha de maïs, 18 ha de colza et le reste en herbe. Nous faisons également 100 ha de culture de vente. Concernant la production laitière, nous travaillons avec la laiterie Lactalis avec une référence de 1 075 000 litres de lait à l’année avec 120 vaches au robot. Nous avons aussi 50 taurillons par an et 12 000 poulettes de Loué » a présenté Laurent Huaumé, qui occupe également la fonction de président de la FDSEA 53 pour le canton d’Argentré.

« Rendre compte des travaux »

De retour en « salle », Florent Renaudier, président de la FDSEA 53, a ouvert le conseil d’administration du syndicat. Une réunion qui a permis aux membres du bureau de la FDSEA 53, ainsi qu’à quelques responsables JA 53, d’échanger avec la préfète de la Mayenne sur les suites données au travail de simplification administrative et sur les dernières annonces gouvernementales (lire page ci-contre). « C’est un CA de terrain aujourd’hui, a-t-il rappelé en préambule. Suite aux 122 demandes formulées par le monde agricole au gouvernement, on souhaite rendre compte de l’avancement des travaux de simplification administrative à nos adhérents et à l’agriculture mayennaise en général », a introduit Florent Renaudier, président de la FDSEA 53, aux côtés d’Étienne Dalibard, nouveau président JA 53, Marie-Aimée Gaspari, préfète de la Mayenne, Michel Debray, directeur adjoint de la DDT 53, et Agnès Hursault, directrice départementale adjointe de la DDETSPP 53.

100 % des mesures « sont engagées »

Dans la continuité de cette séance de travail, la préfète de la Mayenne a rappelé la nécessité d’un « changement fondamental de logiciel en ce qui concerne l’agriculture ». Concernant la souveraineté alimentaire, enjeu majeur de la crise agricole, « elle est reconnue comme essentielle », a déclaré Marie-Aimée Gaspari. De même que l’agriculture, « reconnue d’intérêt majeur au même titre que l’énergie », a rassuré la préfète. À l’échelon national, « 50 % des mesures annoncées (62 mesures, NDLR) ont été mises en œuvre et 100 % des mesures annoncées sont engagées. Il faut garder l’esprit de la co-construction avec la profession agricole. La profession doit venir avec des idées de solutions, ce qui a été le cas en Mayenne », a-t-elle confirmé. 

S’articuler entre le régional et le départemental

« À la préfecture de la Mayenne, nous sommes très attachés à l’agriculture qui fait la vitrine et la beauté de notre département. Aujourd’hui marque une nouvelle séance de travail, un mois et demi après le début de la mobilisation du monde agricole. Depuis, il y a beaucoup de choses positives qui ont été décidées par le gouvernement. Désormais, on doit s’articuler entre le niveau régional et départemental. Ce qui se fait en Mayenne doit se faire dans les autres départements des Pays de la Loire. Les problématiques sont les mêmes partout en Région », a jugé la préfète de la Mayenne. En effet, parmi les 122 propositions de mesures de simplification administrative formulées par la FDSEA 53 et les JA 53, dont une trentaine jugées urgentes, certaines sont uniquement départementales, d’autres seulement régionales et plusieurs concernent la Mayenne comme les Pays de la Loire.