News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a annoncé une rallonge de 40 millions d’euros (M€) au fonds d’urgence de 50M€. «Le Premier ministre avait posé la base d’un fond à 50M€, qu’on va rehausser à

La Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de L’Ouest (FRSEAO) a élu cette semaine son nouveau président Pascal Nizan et son nouveau secrétaire général Samuel Gouel. L’ensemble des administrateurs se déclarent prêts à mener les

A deux reprises cette semaine, la FDSEA s’est officiellement rendue sur le Salon de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.  Une première fois lundi dans le cadre d’un déplacement de Mickaël GUILLOUX, Secrétaire général, avec le

Alors que le Salon International de l’Agriculture doit ouvrir ses portes demain matin, l’Elysée a fait preuve une nouvelle fois d’une déconnexion totale avec la situation et les attentes des agriculteurs. En invitant notamment les

Les actions menées en GMS 53 du vendredi 16 ont été (malheureusement) fructueuses avec beaucoup de produits alimentaires retirés des rayons de 4 magasins visités. Sans surprise, des produits Président avec origine UE ont notamment été

Encore en phase de transition vers un nouvel appel d’offres, Ocapiat informe les prestataires habilités à accompagner le dispositif « Défi Emploi », de nouvelles modalités d’attribution applicables dès 2024. A destination des entreprises de moins de

Après un premier tête à tête le 9 février dernier en préfecture de Laval, la FDSEA et JA ont à nouveau échangé avec Marie-Aimée Gaspari et ses services mercredi 14 février. Il s’agissait de poursuivre

Alors que la colère des agriculteurs gronde toujours dans toute la France, la Grande Distribution a été jusque-là préservée de nos actions agricoles. Or, nous faisons encore le triste constat dans les rayons des magasins

La dynamique d’opérations collectives de piégeage des corvidés, insufflée en 2020 par la FDSEA avec Polleniz, est à nouveau enclenchée cette année.Au tour des cantons de Sainte-Suzanne, Laval Ouest, Ernée et Chailland de rejoindre la

La FNPL, la FNB, la FNO et la FNEC ont lancé, en partenariat avec les interprofessions CNIEL, INTERBEV et ANICAP, une campagne de communication positive sur l’élevage de ruminants. Celle-ci est mise en oeuvre par

Les réunions cantonales se poursuivent

Cette semaine, les réunions des adhérents dans les cantons se poursuivent et permettent la remontée, depuis le terrain, des préoccupations des agriculteurs mayennais.

Canton de Saint-Aignan-sur-Roë : des inquiétudes concernant la MHE

Jeudi 7 décembre en soirée, avait lieu la cantonale du canton syndicale FDSEA de Saint-Aignan-sur-Roë. Les échanges ont permis de faire le point sur la maladie hémorragique épizootique (MHE) présente en Pays de la Loire à la suite de foyers déclarés d’abord en Vendée puis en Loire-Atlantique. Même si le Mayenne ne recense aucun cas, la zone tampon de 150 km coupe le département en deux zones, entravent la circulation du bétail dans une grande partie de celui-ci. L’occasion de rappeler que les signes cliniques de la MHE sont très proches de ceux de la fièvre catarrhale ovine (FCO) et se manifestent principalement chez les bovins et les cervidés. La maladie se traduit notamment par de la fièvre, des ulcérations du mufle, du jetage (nez qui coule) et des boiteries. Les moutons, les chèvres sont réceptifs au virus, mais ne présentent pas de signes cliniques, ce qui en fait des porteurs sains susceptibles de propager la maladie. La détection des premiers symptômes reste primordiale. Les soins mis en œuvre rapidement permettent, dans la quasi-totalité des cas, une guérison des animaux malades en quelques jours. Il n’existe pour le moment pas de vaccin disponible.

Le Horps : le conseil stratégique phytosanitaire ne convainc pas

Mardi 12 décembre, se tenait, en fin de journée, la réunion cantonale de la FDSEA de la Mayenne pour le secteur de Le Horps. Cette réunion s’est déroulée dans un cadre chaleureux puisque Isabelle Dujarrier avait ouvert les portes de sa demeure aux adhérents du syndicat. C’est donc autour d’un café qu’ont été présentés le site Internet de la FDSEA53 et ses nouvelles implémentations : le fonctionnement de la commande de fioul en ligne, les achats groupés, les formations et le fil d’actualité. A suivi la présentation de la nouvelle proposition de complémentaire santé élaborée pour les agriculteurs actifs et leurs familles.
La problématique concernant le conseil stratégique phytosanitaire (CSP) a ensuite été abordée. Cette formation, majoritairement jugée « contraignante et sans grande plus-value du fait de la faible profondeur technique de celle-ci », est même estimée par certains comme « un impôt déguisé ». À cette perception de « formation gadget » s’ajoute, selon les agriculteurs de ce canton, la difficulté de trouver des dates de formations adaptées et « surtout à des prix raisonnables ». Pour donner suite à ce constat la FNSEA a pu porter et obtenir une dérogation concernant la date butoir de présentation du CSP en cas de renouvellement du Certiphyto. Initialement prévue au 1er janvier 2024, celle-ci est « repoussée » au 1er janvier 2025, à la condition que les agriculteurs est déjà pris rendez-vous pour un CSP dans l’année 2024, puis de 2025 à 2026 et ainsi de suite, jusqu’en 2027. Un délai qui évite tout blocage pour l’année à venir.

Cantonale de Craon : « On est au trop plein administratif et réglementaire ! »

« Déclaration PAC infaisable seul », « Conseil stratégique phytosanitaire inutile », « formulaires sur les ratio des prairies permanentes incompréhensibles »… Mercredi soir, à Saint-Martin-du-Limet, la réunion syndicale de Craon s’est prêtée à la longue liste (non exhaustive) de griefs à l’endroit de suradministration de l’agriculture française. Tandis que la réunion du canton démarrait avec un sondage sur « le goût d’entreprendre », thème cher à la FDSEA, la quinzaine d’adhérents présents ont maintes fois rebondi sur les mesures qui, selon eux, entravent tous les jours leur profession. « Pendant que je suis aux semis dans le tracteur avec le GPS, je suis aussi affairé sur mon téléphone à traiter mes papiers administratifs et mon suivi bancaire. Tout cela, ça me dégoûte vraiment du métier ! », témoigne l’un d’entre eux, agacé. Alors, lorsqu’avec Stéphane Dalifard, trésorier du syndicat, ils évoquent les derniers services de la FDSEA, la tension redescend d’un cran. En tête de chapitre, la nouvelle offre groupée de complémentaire santé pour les actifs : attractive par les tarifs et les garanties négociés avec Mutualia, accessible facilement via une souscription rapide. Mais aussi le nouveau site internet de la FDSEA, avec son module didactique permettant de passer des commandes de GNR/fioul tout au long de l’année. Ou encore l’application de signalement des dégâts de faune sauvage déployée avec la Chambre d’agriculture depuis maintenant plusieurs mois… Tard dans la soirée, la situation des élevages de porcs et des éleveurs bovins a été évoquée : « une hausse des chiffres d’affaires sur les exploitations certes, mais en trompe-l’œil compte tenu des charges encore très fortes… ». C’est aussi de paille dont il a été question, ou plus précisément de pénuries de paille. Les retards dans les semis de céréales et les prévisions de rendements à la baisse amènent les adhérents à solliciter auprès de Stéphane Dalifard une énième opération groupée d’achat de paille. Message reçu pour celui qui, chaque année, traite avec plusieurs fournisseurs, non sans difficulté pressentie pour la prochaine opération. « La tension sur les marchés est déjà palpable… », souligne le trésorier.

A vos agendas !
Canton Couptrain & Pré-en-Pail, lundi 18 décembre salle des fêtes à St-Cyr-en-Pail
Canton Chateau-Gontier, mardi 19 décembre salle de la nouvelle mairie à Ampoigné
Canton Ernée, mardi 9 janvier 2024 salle convivialité du pôle omnisport, avenue Général de Gaulle à Ernée