News
HORAIRES

ACTUELLEMENT FERMÉ / CONTACTEZ- NOUS DU LUNDI AU VENDREDI DE 8H30 À 17H AU 02 43 67 37 96

Le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a annoncé une rallonge de 40 millions d’euros (M€) au fonds d’urgence de 50M€. «Le Premier ministre avait posé la base d’un fond à 50M€, qu’on va rehausser à

La Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de L’Ouest (FRSEAO) a élu cette semaine son nouveau président Pascal Nizan et son nouveau secrétaire général Samuel Gouel. L’ensemble des administrateurs se déclarent prêts à mener les

A deux reprises cette semaine, la FDSEA s’est officiellement rendue sur le Salon de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.  Une première fois lundi dans le cadre d’un déplacement de Mickaël GUILLOUX, Secrétaire général, avec le

Alors que le Salon International de l’Agriculture doit ouvrir ses portes demain matin, l’Elysée a fait preuve une nouvelle fois d’une déconnexion totale avec la situation et les attentes des agriculteurs. En invitant notamment les

Les actions menées en GMS 53 du vendredi 16 ont été (malheureusement) fructueuses avec beaucoup de produits alimentaires retirés des rayons de 4 magasins visités. Sans surprise, des produits Président avec origine UE ont notamment été

Encore en phase de transition vers un nouvel appel d’offres, Ocapiat informe les prestataires habilités à accompagner le dispositif « Défi Emploi », de nouvelles modalités d’attribution applicables dès 2024. A destination des entreprises de moins de

Après un premier tête à tête le 9 février dernier en préfecture de Laval, la FDSEA et JA ont à nouveau échangé avec Marie-Aimée Gaspari et ses services mercredi 14 février. Il s’agissait de poursuivre

Alors que la colère des agriculteurs gronde toujours dans toute la France, la Grande Distribution a été jusque-là préservée de nos actions agricoles. Or, nous faisons encore le triste constat dans les rayons des magasins

La dynamique d’opérations collectives de piégeage des corvidés, insufflée en 2020 par la FDSEA avec Polleniz, est à nouveau enclenchée cette année.Au tour des cantons de Sainte-Suzanne, Laval Ouest, Ernée et Chailland de rejoindre la

La FNPL, la FNB, la FNO et la FNEC ont lancé, en partenariat avec les interprofessions CNIEL, INTERBEV et ANICAP, une campagne de communication positive sur l’élevage de ruminants. Celle-ci est mise en oeuvre par

Procès civil des animalistes : délibéré attendu pour le 12 mars

Syndical : Mardi 12 décembre s’est déroulé au tribunal judiciaire du Mans, le second acte du procès des neuf animalistes condamnés en mars 2022 pour des dégradations et des vols, commis entre 2020 et 2021, dans des élevages du Grand Ouest.

Resituons les faits. Le 28 janvier 2022, le tribunal judiciaire du Mans jugeait les actions de neuf activistes animalistes accusés d’une trentaine de méfaits dans l’Ouest et en Ile-de-France, principalement des dégradations commises dans des exploitations agricoles entre 2020 et 2021. Face à eux, plusieurs dizaines de plaignants dont des éleveurs et leurs familles bien-sûr, directement touchés par ces intrusions et les infractions relevées. Mais aussi des représentants de la profession agricole dont la Chambre d’agriculture et la FDSEA de la Mayenne, visées en septembre 2020 par des tags injurieux retrouvés sur le bâtiment de la Maison des Agriculteurs à Changé. 2 mois après, le tribunal rendit son verdict condamnant les accusés à des peines de 4 à 10 mois de prison avec sursis et à des heures de travaux d’intérêt général. Des conclusions pénales jugées alors « en demi-teinte » par la profession agricole : faible consolation au regard des faits reprochés et de la récidive de certains prévenus, mais des condamnations tout de même avec la reconnaissance inédite d’association de malfaiteurs pour quatre d’entre eux.

Mardi dernier, c’est un montant global de 250 000 euros qui a été réclamé par les 34 parties civiles représentées. Rappelons qu’outre les dégradations de bâtiments et de matériel agricoles, qu’outre le vol d’animaux (7 agneaux en l’occurrence dont 1 seul serait encore en vie), c’est aussi de préjudices moraux dont il est ici question. La plaidoirie de la défense, elle, s’est arcboutée sur les intérêts à agir des plaignants, le montant des préjudices et la solidarité financière réclamés auprès de l’ensemble des prévenus pour s’affranchir de la somme potentiellement due. Suite et fin de ce feuilleton judiciaire dans 3 mois, avec un verdict annoncé le 12 mars prochain.